Les grands Hommes
Ordre d’attaque générale pour la Libération de la patrie
2023-08-10
Visite2616
Bon0


Ordre d’attaque générale pour la
Libération de la patrie


Au mois de juin 1945, le Général Kim Il Sung est venu au camp secret de Kanbaeksan et a transmis le plan de l’opération d’attaque ultime pour la Libération de la patrie, et a déterminé la tâche de combat des unités qui y sont concentrées.
Et il a fixé les tâches proposées devant toutes les troupes de partisan, les troupes militaires populaires, et les organisations de résistance, d’anéantir parfaitement les ennemis, de liquider les administrations coloniales, et de protéger la vie et les biens du peuple et de constituer des organes du parti et des régimes populaires.
Le 9 août 1945, Kim Il Sung a transmis l’ordre aux troupes de l’Armée révolutionnaire populaire coréenne (ARPC) de commencer l’attaque générale pour la Libération de la patrie.
Premièrement, tous les commandants et soldats de l’ARPC partiront tous ensemble au combat final pour anéantir et expulser parfaitement les agresseurs de l’impérialisme japonais du territoire de la patrie. Que les commandants et les soldats déploient hautement l’ardent patriotisme et le courage dans le combat rude avec l’armée japonaise ! Qu’ils anéantissent tous les agresseurs impérialistes japonais banditistes sans exception qui ont couvert le territoire du pays par le sang rouge des compatriotes ! Qu’ils donnent aux ennemis des coups sévères de vengeance !
Deuxièmement, que les petites unités et les membres des groupes de l’ARPC qui militent à l’intérieur du pays, les travailleurs politiques, et les membres d’organisations révolutionnaires organisent et déploient la résistance antijaponaise de tout le peuple dans tous les coins du pays, en réponse à l’appel de l’attaque générale de l’ARPC.
Qu’ils dressent toutes les masses antijaponaises notamment les ouvriers et les paysans au combat décisif contre les impérialistes japonais, et qu’ils les conduisent vers la voie de victoire et vers la voie brillante de grand exploit.