Les grands Hommes
La mère
2024-01-10
Visite1348
Bon0


La mère


A la commune de Janghung, arrondissement de Yonggwang de la province du Hamgyong du Sud de la RPD de Corée, habite une femme appelée Rim Kyong Sim, femme japonaise naturalisée.
Après que son père a abandonné Kyong Sim et sa femme, ces deux, mère et fille, ont fait toutes sortes de peine au Japon pour manger et vivre.
Plus tard, elle est venue en RPD de Corée suivant son beau-père, Coréen, et sa mère.
Le Parti du travail de Corée leur a attribué à titre gratuit un logement moderne élégant et leur a assuré les professions stables et toutes les conditions de vie pour qu’ils puissent mener une vie heureuse et intense.
Ce n’est pas tout.
Une fois, quand le fils aîné de Rim Kyong Sim a reçu une punition légale pendant 3 ans à cause du crime commis devant le pays, le PTC l’a éduqué avec persistance pour ainsi l’élever en membre du PTC et l’a fait faire des études universitaires en l’englobant dans le système de la télééducation et même l’a avancé comme délégué dans une conférence nationale.
Très reconnaissante, la femme Rim Kyong Sim a adressé sincèrement une lettre à l’adresse du camarade Kim Jong Un, secrétaire général du PTC.
Ayant reçu cette lettre, Kim Jong Un lui a envoyé une lettre de réponse autographe comme ceci : Notre Parti tient plus profondément dans son giron les gens qui ont la douleur grave et les avance. Celle qui souffre plus quiconque devant la douleur de son fils, et caresse, et donne sans hésitation les morceaux de chair, et même du sang, c’est la mère. En voyant que son fils se développe, on le considère comme la joie considérable de vivre, voilà le sentiment des mères de ce monde. Et alors les gens disent envers notre Parti, la mère. Notre Parti conduira et aidera excellemment votre fils aîné.